[GROUPE RANDSTAD] Témoignage employeur: « Irène est très qualifiée et Tadeo a ouvert de nouvelles perspectives ».

Publié le 22 janvier 2019

 

Stéphane Bes de Berc, Directeur Général Délégué à l’expertise « Vie au Travail » chez HR consultancy partners et Deborah Nabet, Responsable pôle AT/MP reviennent sur le parcours de leur collègue Irène Loembe Tchikaya  et l’arrivée de la solution Tadeo dans leur service.

Vous travaillez avec Irène Loembe Tchikaya, vous avez connu l’avant et l’après Tadeo. Pourriez-vous nous livrer un événement significatif ?

Stéphane Bes de Berc : J’ai suivi l’évolution d’Irène Loembe Tchikaya. Je me souviens particulièrement du jour où elle a utilisé Tadeo pour la première fois. Elle a appelé ses parents en Afrique, elle ne leur avait jamais parlé au téléphone depuis son arrivée en France. Nous étions autour d’elle et nous avons tous été bouleversés. Cela reste un grand souvenir.

Déborah Nabet : Avant d’évoluer au poste que j’occupe actuellement, je travaillais avec Irène comme assistante administrative. Nous nous connaissons depuis plus de quinze ans.  Pour la petite anecdote, quand Irène est arrivée, nous pensions qu’elle était malentendante. Nous avons commencé à lui parler très fort. Elle nous a alors dit que c‘était inutile, qu’elle n’entendait rien. Et puis le jour où nous avons découvert Tadeo et que nous l’avons testé en interne, nous lui avons tous téléphoné. Ce fut aussi un moment très émouvant.

Qu’est-ce que Tadeo a changé dans la façon de travailler et de communiquer ?

Stéphane Bes de Berc : Je constate au quotidien que là où, historiquement, la communication était compliquée, notamment dans les réunions et les conventions, il n’y a aujourd’hui plus aucun problème.

Deborah Nabet : Le déploiement de Tadeo n’a rien changé sur le plan de la communication individuelle. Nous ne l’utilisons pas pour échanger de visu avec Irène. Irène lit sur les lèvres et nous travaillons dans un service juridique où il y a beaucoup d’écrit. Nous nous comprenons bien.

En revanche Tadeo a modifié l’organisation de notre travail. Avant son utilisation, Irène nous demandait parfois d’intervenir sur certains de ses dossiers pour prendre contact avec ses clients. C’était une organisation un peu lourde, même si c’était relativement exceptionnel. Aujourd’hui, Irène n’a plus besoin de nous.  Cet outil l’a donc ouverte au monde extérieur et à ses clients de manière plus spontanée et sans intermédiaire. Il a aussi permis d’assister et de suivre les réunions de manière naturelle. Avant, nous devions réserver « une interface », c’est-à-dire une personne qui traduisait, expliquait et signait et c’était assez contraignant.

Quel est votre regard sur son évolution professionnelle ?

Deborah Nabet : Irène est très qualifiée et Tadeo a ouvert de nouvelles perspectives.

Stéphane Bes de Berc : Tadeo a permis une grande fluidité des échanges et une évolution significative de ses tâches professionnelles. Avant Tadeo, Irène Loembe Tchikaya était « cantonnée » à des missions administratives, alors qu’elle est diplômée en psychologie et qu’elle a un énorme potentiel. Elle n’exerçait qu’une toute petite partie de ses compétences. Tadeo lui a permis de les exprimer pleinement et d’explorer de nouvelles capacités essentiellement orientées vers la relation directe avec nos clients. Nombreux sont les témoignages clients qui se félicitent de pouvoir dialoguer directement avec elle alors qu’elle traite leurs dossiers.

Découvrez le témoignage d’Irene Loembe Tchikaya, devenue sourde à 28 ans et utilisatrice Tadeo.

Partager cet article sur

A lire également

Droits réservés © 2017 Tadeo SAS - Mentions légales